Discussion:
Le big bang est une arnaque selon Salomon BORENSZTEJN !
(trop ancien pour répondre)
Yannix
2018-06-08 23:21:26 UTC
Permalink
Raw Message
(copie et suivi à fsz)

https://www.amazon.fr/LImposture-Big-Bang-Dogme-leurre/dp/2810611416

Bon, admettons qu'on conteste cette théorie, mais selon sa théorie, ce
serait de la lumière/photon qui perds de l'énergie jusqu'à être nulle,
14,47 milliards d'années après. Ce qui expliquerait "la matière noire" ;-)

Est-ce qu'un physicien nucléaire peut me confirmer qu'un photon pourrait
perdre de l'énergie au fil de son trajet dans l'espace ? Et si oui,
comment et pourquoi ?

Merci d'avance.

X.

PS:

--
Macron, je veux bien marcher dessus du pied gauche, ça porte bonheur.
Et voilà. J'étais sûr que ça allait déraper...
Forcément, ça glisse.
Marc SCHAEFER
2018-06-09 08:36:10 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Yannix
https://www.amazon.fr/LImposture-Big-Bang-Dogme-leurre/dp/2810611416
3 commentaires de clients, dont deux qui disent que c'est nul, sans
valeur scientifique.
robby
2018-06-10 07:13:12 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Yannix
Bon, admettons qu'on conteste cette théorie,
encore faudrait il preciser quelle theorie exactement.
Ou alors juste le principe meme de l'expansion ? ( et donc
rétrécissement vers le passé ? )
Post by Yannix
mais selon sa théorie, ce
serait de la lumière/photon qui perds de l'énergie jusqu'à être nulle,
encore la "lumière fatiguée" ?
Post by Yannix
14,47 milliards d'années après. Ce qui expliquerait "la matière noire" ;-)
euh, quel rapport avec la matiere noire ?
Post by Yannix
Est-ce qu'un physicien nucléaire peut me confirmer qu'un photon pourrait
perdre de l'énergie au fil de son trajet dans l'espace ? Et si oui,
comment et pourquoi ?
il a une façon tres classique de le faire: le red shift.
A cause de l'expansion, et de l'espace qui se dilate "sous" le photon
entrain de voyager, sa longueur d'onde augmente, et donc son energie
(proportionnelle a sa frequence) baisse.

et si on considère des faisceaux plutot qu'un photon seul, il y a une
façon encore plus classique à la lumière de perdre de l'energie: c'est
l'absorption d'une partie par des gazs ou poussieres residuelles en
chemin ( flagrant dans les nebuleuses, mais il y a un peu de gaz et
poussieres partout ).
--
Fabrice
Yannix
2018-06-13 22:18:12 UTC
Permalink
Raw Message
Post by robby
Post by Yannix
Bon, admettons qu'on conteste cette théorie,
encore faudrait il preciser quelle theorie exactement.
Ou alors juste le principe meme de l'expansion ? ( et donc
rétrécissement vers le passé ? )
Post by Yannix
mais selon sa théorie, ce serait de la lumière/photon qui perds de
l'énergie jusqu'à être nulle,
encore la "lumière fatiguée" ?
Post by Yannix
14,47 milliards d'années après. Ce qui expliquerait "la matière noire" ;-)
euh, quel rapport avec la matiere noire ?
Si j'ai bien compris sa théorie, c'est sur le trajet que le photon perd
de l’énergie et c'est ceci qui expliquerait "la matière noire".

Bon, évidemment, c'est pas très clair, et je crains que le bouquin de
Salomon BORENSZTEJN, n'en dise pas plus ! ;o)
Post by robby
Post by Yannix
Est-ce qu'un physicien nucléaire peut me confirmer qu'un photon
pourrait perdre de l'énergie au fil de son trajet dans l'espace ? Et
si oui, comment et pourquoi ?
il a une façon tres classique de le faire: le red shift.
A cause de l'expansion, et de l'espace qui se dilate "sous" le photon
entrain de voyager, sa longueur d'onde augmente, et donc son energie
(proportionnelle a sa frequence) baisse.
Je vois bien le truc, mais pour nos lecteur-e-s ici, il va falloir nous
expliquer comment un photon peut voyager dans un espace qui se dilate !
Post by robby
et si on considère des faisceaux plutot qu'un photon seul, il y a une
façon encore plus classique à la lumière de perdre de l'energie: c'est
l'absorption d'une partie par des gazs ou poussieres residuelles en
chemin ( flagrant dans les nebuleuses, mais il y a un peu de gaz et
poussieres partout ).
Oui, mais alors là, ça n'explique pas la "matière noire".

X.

PS:

--
Post by robby
Post by Yannix
Macron, je veux bien marcher dessus du pied gauche, ça porte bonheur.
Et voilà. J'étais sûr que ça allait déraper...
Forcément, ça glisse.
robby
2018-06-14 08:31:37 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Yannix
Post by robby
Post by Yannix
14,47 milliards d'années après. Ce qui expliquerait "la matière noire" ;-)
euh, quel rapport avec la matiere noire ?
Si j'ai bien compris sa théorie, c'est sur le trajet que le photon perd
de l’énergie et c'est ceci qui expliquerait "la matière noire".
sauf que là où la matière noire joue le plus (c'est comme ça qu'on l'a
inventée), c'est dans la galaxie elle meme: et la, pas 15 Ga de voyage !
Post by Yannix
Je vois bien le truc, mais pour nos lecteur-e-s ici, il va falloir nous
expliquer comment un photon peut voyager dans un espace qui se dilate !
imagine une souris ou une fourmie qui se promène sur un tapis caoutchouc
qu'on tend peu peu a peu.
Post by Yannix
Post by robby
et si on considère des faisceaux plutot qu'un photon seul, il y a une
façon encore plus classique à la lumière de perdre de l'energie: c'est
l'absorption d'une partie par des gazs ou poussieres residuelles en
chemin ( flagrant dans les nebuleuses, mais il y a un peu de gaz et
poussieres partout ).
Oui, mais alors là, ça n'explique pas la "matière noire".
ça c'est le probleme de l'auteur. ici il s'agit juste de rendre compte
de l'affaiblissement de la lumiere.
--
Fabrice
Yannix
2018-06-14 09:26:44 UTC
Permalink
Raw Message
Post by robby
Post by Yannix
Post by robby
Post by Yannix
14,47 milliards d'années après. Ce qui expliquerait "la matière noire" ;-)
euh, quel rapport avec la matiere noire ?
Si j'ai bien compris sa théorie, c'est sur le trajet que le photon
perd de l’énergie et c'est ceci qui expliquerait "la matière noire".
sauf que là où la matière noire joue le plus (c'est comme ça qu'on l'a
inventée), c'est dans la galaxie elle meme: et la, pas 15 Ga de voyage !
A mais non, c'est valable aussi pour les amas de galaxies. Voir l'amas
du boulet : https://fr.wikipedia.org/wiki/Amas_de_la_Balle

Aux dernières nouvelles, la "matière noire" ne reste pas au milieu: Elle
reste scotchée aux galaxies, ce qui pose un petit problème à JPP et/ou
BORENSZTEJN avec leurs théories alternatives.

C'est bien pour cela que je demande si un physicien a mesuré une
éventuelle "perte d'énergie d'un photon en cours de trajet", histoire
d'être fixé. ;o)
Post by robby
Post by Yannix
Je vois bien le truc, mais pour nos lecteur-e-s ici, il va falloir
nous expliquer comment un photon peut voyager dans un espace qui se
dilate !
imagine une souris ou une fourmie qui se promène sur un tapis caoutchouc
qu'on tend peu peu a peu.
Et donc ça resterait un espace euclidien qui gonfle ? ;o)
Post by robby
Post by Yannix
Post by robby
et si on considère des faisceaux plutot qu'un photon seul, il y a une
c'est l'absorption d'une partie par des gazs ou poussieres
residuelles en chemin ( flagrant dans les nebuleuses, mais il y a un
peu de gaz et poussieres partout ).
Oui, mais alors là, ça n'explique pas la "matière noire".
ça c'est le probleme de l'auteur. ici il s'agit juste de rendre compte
de l'affaiblissement de la lumiere.
Nope, ce qu'il dit, c'est que le rayonnement électro-magnétique
s’affaiblit avec la distance, jusqu'à être à environ 3°K a 14,47
milliards d'années lumière.

X.
--
Post by robby
Post by Yannix
Post by robby
Macron, je veux bien marcher dessus du pied gauche, ça porte bonheur.
Et voilà. J'étais sûr que ça allait déraper...
Forcément, ça glisse.
robby
2018-06-15 09:09:36 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Yannix
Post by robby
sauf que là où la matière noire joue le plus (c'est comme ça qu'on l'a
inventée), c'est dans la galaxie elle meme: et la, pas 15 Ga de voyage !
A mais non, c'est valable aussi pour les amas de galaxies.
je n'ai pas dis le contraire. la matiere noire intervient au moins a 3
circonstances/echelles tres differentes. Le gonz pretend en prouver
l'inexistance en traitant le seul cas qui l'arrange, avec un truc qui ne
risque pas d'expliquer les autres.
Post by Yannix
Aux dernières nouvelles, la "matière noire" ne reste pas au milieu: Elle
reste scotchée aux galaxies, ce qui pose un petit problème à JPP et/ou
BORENSZTEJN avec leurs théories alternatives.
je pense que JPP dirait qu'il y a une galaxie jumelle dans l'espace
parallele a contre temps. evidemment ça ne marche bien tant qu'il
n'existe aucun evenement dans la vie des galaxies (genre fusion ou
collision)
Post by Yannix
Post by robby
imagine une souris ou une fourmie qui se promène sur un tapis
caoutchouc qu'on tend peu peu a peu.
Et donc ça resterait un espace euclidien qui gonfle ? ;o)
ça n'a rien a voir avec le fait d'etre euclidien ou non. Quand tu dilate
un plan, il peut rester plan.
Post by Yannix
Nope, ce qu'il dit, c'est que le rayonnement électro-magnétique
s’affaiblit avec la distance, jusqu'à être à environ 3°K a 14,47
milliards d'années lumière.
ce qu'explique deja l'expansion (le fixisme posant par ailleurs d'autres
pb, genre creation spontanee continue).
reciproquement son explication de secours echoue sur le reste.
--
Fabrice
Yannix
2018-06-19 20:20:28 UTC
Permalink
Raw Message
Coucou! :

https://lejournal.cnrs.fr/articles/un-univers-sans-matiere-noire-0

Je me marre face à des zozos qui croient ! ;)

X.
Post by robby
Post by Yannix
Post by robby
sauf que là où la matière noire joue le plus (c'est comme ça qu'on
l'a inventée), c'est dans la galaxie elle meme: et la, pas 15 Ga de
voyage !
A mais non, c'est valable aussi pour les amas de galaxies.
je n'ai pas dis le contraire. la matiere noire intervient au moins a 3
circonstances/echelles tres differentes. Le gonz pretend en prouver
l'inexistance en traitant le seul cas qui l'arrange, avec un truc qui ne
risque pas d'expliquer les autres.
Post by Yannix
Elle reste scotchée aux galaxies, ce qui pose un petit problème à JPP
et/ou BORENSZTEJN avec leurs théories alternatives.
je pense que JPP dirait qu'il y a une galaxie jumelle dans l'espace
parallele a contre temps. evidemment ça ne marche bien tant qu'il
n'existe aucun evenement dans la vie des galaxies (genre fusion ou
collision)
Post by Yannix
Post by robby
imagine une souris ou une fourmie qui se promène sur un tapis
caoutchouc qu'on tend peu peu a peu.
Et donc ça resterait un espace euclidien qui gonfle ? ;o)
ça n'a rien a voir avec le fait d'etre euclidien ou non. Quand tu dilate
un plan, il peut rester plan.
Post by Yannix
Nope, ce qu'il dit, c'est que le rayonnement électro-magnétique
s’affaiblit avec la distance, jusqu'à être à environ 3°K a 14,47
milliards d'années lumière.
ce qu'explique deja l'expansion (le fixisme posant par ailleurs d'autres
pb, genre creation spontanee continue).
reciproquement son explication de secours echoue sur le reste.
--
Post by robby
Post by Yannix
Post by robby
Macron, je veux bien marcher dessus du pied gauche, ça porte bonheur.
Et voilà. J'étais sûr que ça allait déraper...
Forcément, ça glisse.
robby
2018-06-20 07:02:19 UTC
Permalink
Raw Message
" Le big bang est une arnaque selon le CNRS... Oui! Le CNRS ! :) "

Non. apprend à lire.
Post by Yannix
https://lejournal.cnrs.fr/articles/un-univers-sans-matiere-noire-0
c'etait deja le liens initialement proposé.
Le gars y pointait la remarque de JPP dans les commentaires.
--
Fabrice
Homo Lykos
2018-06-11 13:10:12 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Yannix
(copie et suivi à fsz)
https://www.amazon.fr/LImposture-Big-Bang-Dogme-leurre/dp/2810611416
Bon, admettons qu'on conteste cette théorie, mais selon sa théorie, ce
serait de la lumière/photon qui perds de l'énergie jusqu'à être nulle,
14,47 milliards d'années après. Ce qui expliquerait "la matière noire" ;-)
Est-ce qu'un physicien nucléaire peut me confirmer qu'un photon pourrait
perdre de l'énergie au fil de son trajet dans l'espace ? Et si oui,
comment et pourquoi ?
Dans un champ gravitationnel cosmique se manifestant comme une
décélération cosmique et constante (pour la lumière) un photon perd de
l'énergie au fil de son trajet.
Post by Yannix
Ce qui expliquerait "la matière noire" ;-)
Un peu dans le sens de la réflexion de Faraday l’accélération cosmique
(en cas d’intensité de champ locale suffisante) s’oriente selon les
lignes de champ gravitationnel des distributions des masses locales.
C'est pourquoi l’accélération cosmique peut renforcer des accélérations
locales faibles et ainsi imiter "la matière noire".

Conseils de lecture en allemagne:

www.wolff.ch/astro
www.wolff.ch/astro/q.pdf
www.wolff.ch/astro/Pub.pdf

Conseils de lecture en français (un peu dépassé):

www.wolff.ch/astro/fr
www.wolff.ch/astro/TPC.pdf
www.wolff.ch/astro/Pub_fr.pdf

Peter Wolff
www.wolff.ch
Cl.Massé
2018-06-11 20:29:15 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Homo Lykos
Post by Yannix
(copie et suivi à fsz)
<https://www.amazon.fr/LImposture-Big-Bang-Dogme-leurre/dp/2810611416>
Bon, admettons qu'on conteste cette théorie, mais selon sa théorie, ce
serait de la lumière/photon qui perds de l'énergie jusqu'à être nulle,
14,47 milliards d'années après. Ce qui expliquerait "la matière noire" ;-)
Est-ce qu'un physicien nucléaire peut me confirmer qu'un photon pourrait
perdre de l'énergie au fil de son trajet dans l'espace ? Et si oui,
comment et pourquoi ?
Dans un champ gravitationnel cosmique se manifestant comme une
décélération cosmique et constante (pour la lumière) un photon perd de
l'énergie au fil de son trajet.
Post by Yannix
Ce qui expliquerait "la matière noire" ;-)
Un peu dans le sens de la réflexion de Faraday l’accélération cosmique (en
cas d’intensité de champ locale suffisante) s’oriente selon les lignes de
champ gravitationnel des distributions des masses locales. C'est pourquoi
l’accélération cosmique peut renforcer des accélérations locales faibles
et ainsi imiter "la matière noire".
Il ne suffit pas de dire que c'est un dogme pour démontrer que c'est faux.
Quant à démontrer que la théorie du Big Bang est vraie, c'est bien sûr
impossible. C'est le problème quand on travaille tout seul, on arrive
facilement à se convaincre soi-même, mais c'est pas suffisant.

La théorie du "photon fatigué" est bien sûr incompatible avec la
conservation de l'énergie, je crois pas qu'au jours d'aujourd'hui on n'ait
ne serait-ce que le début d'une théorie sans conservation de l'énergie, il
faudrait repartir de zéro.

Il y a des théories alternatives pour le décalage vers le rouge, mais elles
utilisent les théories électromagnétique établies. C'est un poil plus
difficile, mais combien plus intéressant.

<https://arxiv.org/abs/1305.1189>

-- ~~~~ clmasse on free F-country
Liberty, Equality, Profitability.
Homo Lykos
2018-06-12 10:52:51 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Cl.Massé
Post by Homo Lykos
Post by Yannix
(copie et suivi à fsz)
<https://www.amazon.fr/LImposture-Big-Bang-Dogme-leurre/dp/2810611416>
Bon, admettons qu'on conteste cette théorie, mais selon sa théorie,
ce serait de la lumière/photon qui perds de l'énergie jusqu'à être
nulle, 14,47 milliards d'années après. Ce qui expliquerait "la
matière noire" > ;-)
Est-ce qu'un physicien nucléaire peut me confirmer qu'un photon
pourrait perdre de l'énergie au fil de son trajet dans l'espace ?
Et si oui, comment et pourquoi ?
Dans un champ gravitationnel cosmique se manifestant comme une
décélération cosmique et constante (pour la lumière) un photon perd de
l'énergie au fil de son trajet.
Post by Yannix
Ce qui expliquerait "la matière noire" ;-)
Un peu dans le sens de la réflexion de Faraday l’accélération cosmique
(en cas d’intensité de champ locale suffisante) s’oriente selon les
lignes de champ gravitationnel des distributions des masses locales.
C'est pourquoi l’accélération cosmique peut renforcer des
accélérations locales faibles et ainsi imiter "la matière noire".
[...]
La théorie du "photon fatigué" est bien sûr incompatible avec la
conservation de l'énergie,
Dans le même sens comme le décalage vers le rouge cosmologique (dans la
cosmologie standard):

https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9calage_vers_le_rouge#D%C3%A9calage_vers_le_rouge_cosmologique_et_conservation_de_l'%C3%A9nergie

La base de la lumière fatiguée dans la TPC (la théorie du potentiel
cosmique) est la gravitation cosmique se manifestant comme une
décélération cosmique Hc.

À cause de cela et à cause du principe d'équivalence d'Einstein
l'univers LCDM (en expansion accélérée maintenant avec approximativement
Hc) et l'univers TPC (stationnaire avec une décélération
gravitationnelle -Hc) sont à peu près équivalent.
Post by Cl.Massé
[...]
Il y a des théories alternatives pour le décalage vers le rouge, mais
elles utilisent les théories électromagnétique établies.
Le décalage vers le rouge gravitationnel de la TPC utilise la théorie de
la gravitation (locale) très établie (Pound-Rebka 1960).

Conseils de lecture en allemagne:

www.wolff.ch/astro
www.wolff.ch/astro/q.pdf
www.wolff.ch/astro/Pub.pdf

Conseils de lecture en français (un peu dépassé et incomplet):

www.wolff.ch/astro/fr
www.wolff.ch/astro/TPC.pdf
www.wolff.ch/astro/Pub_fr.pdf

Peter Wolff
www.wolff.ch
Cl.Massé
2018-06-12 15:35:37 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Homo Lykos
Dans le même sens comme le décalage vers le rouge cosmologique (dans la
<https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9calage_vers_le_rouge#D%C3%A9calage_vers_le_rouge_cosmologique_et_conservation_de_l'%C3%A9nergie>
Cette section est fausse, cette page a manifestement été réécrite par
quelque crackpot. La dilatation du temps par un champ de gravitation n'a
rien à voir avec ça. Si l'on veut être pris au sérieux, on cite un article
ou un livre où les calculs sont faits et vérifiables. Discussion terminée
donc.

-- ~~~~ clmasse on free F-country
Liberty, Equality, Profitability.
robby
2018-06-12 18:41:58 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Cl.Massé
Post by Homo Lykos
<https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9calage_vers_le_rouge#D%C3%A9calage_vers_le_rouge_cosmologique_et_conservation_de_l'%C3%A9nergie>
Cette section est fausse, cette page a manifestement été réécrite par
quelque crackpot. La dilatation du temps par un champ de gravitation n'a
rien à voir avec ça. Si l'on veut être pris au sérieux, on cite un article
ou un livre où les calculs sont faits et vérifiables. Discussion
terminée donc.
-> une bonne ame pour rectifier la page, du coup ?
--
Fabrice
Homo Lykos
2018-06-12 20:56:19 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Homo Lykos
Dans le même sens comme le décalage vers le rouge cosmologique (dans la
<https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9calage_vers_le_rouge#D%C3%A9calage_vers_le_rouge_cosmologique_et_conservation_de_l'%C3%A9nergie>
La métrique de Friedmann de la cosmologie standard n'est pas invariante
sous des translations du temps. C'est pourqoi l'énergie dans la
cosmologie standard n'est pas conservée (théorème de Noether).

C'est similaire dans la cosmologie TPC avec la métrique TPC (apparente)
; voir section 3.1, page 5 dans www.wolff.ch/astro/TPC.pdf
[...] La dilatation du temps par un champ de gravitation n'a
rien à voir avec ça.
Mais oui ; voir ci-dessus.

Conseils de lecture en allemagne:

www.wolff.ch/astro
www.wolff.ch/astro/q.pdf
www.wolff.ch/astro/Pub.pdf

Conseils de lecture en français (partiellement dépassé et incomplet):

www.wolff.ch/astro/fr
www.wolff.ch/astro/TPC.pdf
www.wolff.ch/astro/Pub_fr.pdf

Peter Wolff
www.wolff.ch
l***@wanadoo.fr
2018-06-13 21:13:12 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Homo Lykos
Post by Homo Lykos
Dans le même sens comme le décalage vers le rouge cosmologique (dans la
<https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9calage_vers_le_rouge#D%C3%A9calage_vers_le_rouge_cosmologique_et_conservation_de_l'%C3%A9nergie>
La métrique de Friedmann de la cosmologie standard n'est pas invariante
sous des translations du temps. C'est pourqoi l'énergie dans la
cosmologie standard n'est pas conservée (théorème de Noether).
la non-conservation de l'énergie c'est pas un peu de magie cela ? A peine !

On oublie que la RG repose sur l'égalité de deux tenseurs ... et que les résultats probants sont trois : la VALEUR de la déviation de la lumière par les masses ( éclipse de 1920), le décalage des fréquences dans un champ de gravitation ( voir expérience d'Harvard) et enfin la précession des orbites dont celle de Mercure est la plus connue ( mais est aussi valable pour les orbites de Vénus et de la Terre).
certes on peut ajouter le trou noir mais ce concept était connu depuis le modèle Kant-Laplace ...
Post by Homo Lykos
C'est similaire dans la cosmologie TPC avec la métrique TPC (apparente)
; voir section 3.1, page 5 dans www.wolff.ch/astro/TPC.pdf
[...] La dilatation du temps par un champ de gravitation n'a
rien à voir avec ça.
Mais oui ; voir ci-dessus.
www.wolff.ch/astro
www.wolff.ch/astro/q.pdf
www.wolff.ch/astro/Pub.pdf
www.wolff.ch/astro/fr
www.wolff.ch/astro/TPC.pdf
www.wolff.ch/astro/Pub_fr.pdf
Peter Wolff
www.wolff.ch
Homo Lykos
2018-06-14 12:20:09 UTC
Permalink
Raw Message
Serait-il possible que l'énergie des photons parcourents l'univers n'est
pas conservée ?
Post by l***@wanadoo.fr
Post by Homo Lykos
Post by Homo Lykos
Dans le même sens comme le décalage vers le rouge cosmologique (dans la
<https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9calage_vers_le_rouge#D%C3%A9calage_vers_le_rouge_cosmologique_et_conservation_de_l'%C3%A9nergie>
La métrique de Friedmann de la cosmologie standard n'est pas invariante
sous des translations du temps. C'est pourqoi l'énergie dans la
cosmologie standard n'est pas conservée (théorème de Noether).
la non-conservation de l'énergie c'est pas un peu de magie cela ? A peine !
On oublie que la RG repose sur l'égalité de deux tenseurs ...
Le théorème de Noether est valide non seulement dans la RG, mais aussi
dans la physique classique. Pour ceux, qui ne connaissent le théorème de
Noether, j'ai trouvé une section dans un article (allemand) excellent et
facile à comprendre (section "Bleibt die Energie erhalten?", page 58 - 59):

http://www.ita.uni-heidelberg.de/research/bartelmann/files/2013SuW..0313...50S.pdf

Résumé: La réponse à la question, si l'énergie des photons parcourents
l'univers est conservée, est un clair non, non seulement dans la RG,
mais aussi dans la physique newtonienne, si l'univers change avec le
temps ; un univers en expansion change avec le temps.
Post by l***@wanadoo.fr
Post by Homo Lykos
www.wolff.ch/astro
www.wolff.ch/astro/q.pdf
www.wolff.ch/astro/Pub.pdf
www.wolff.ch/astro/fr
www.wolff.ch/astro/TPC.pdf
www.wolff.ch/astro/Pub_fr.pdf
Peter Wolff
www.wolff.ch
Yannix
2018-06-14 15:36:57 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Homo Lykos
Serait-il possible que l'énergie des photons parcourents l'univers n'est
pas conservée ?
That's the question...

X.

PS:

--
Post by Homo Lykos
Macron, je veux bien marcher dessus du pied gauche, ça porte bonheur.
Et voilà. J'étais sûr que ça allait déraper...
Forcément, ça glisse.
Homo Lykos
2018-06-14 21:05:43 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Yannix
Post by Homo Lykos
Serait-il possible que l'énergie des photons parcourents l'univers
n'est pas conservée ?
That's the question...
Il existe seulement un effet physique établie, qui peut expliquer le
décalage vers le rouge et la dilatation du temps cosmique par une
fatigue de la lumière: Le décalage vers le rouge gravitationnel (le
décalage d'Einstein observé par Pound-Rebka 1960) dans le champ
gravitationnel cosmique de la TPC.

Une comparaison frappante avec des observations cosmiques (en anglais):

www.wolff.ch/astro/WPT-Plakat_2_e.pdf

Conseils de lecture en allemagne:

www.wolff.ch/astro
www.wolff.ch/astro/q.pdf
www.wolff.ch/astro/Pub.pdf
www.wolff.ch/astro/WPT-Plakat_2.pdf

Conseils de lecture en français (partiellement dépassé et incomplet):

www.wolff.ch/astro/fr
www.wolff.ch/astro/TPC.pdf
www.wolff.ch/astro/Pub_fr.pdf

Peter Wolff
www.wolff.ch
Yannix
2018-06-14 22:29:57 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Homo Lykos
Post by Yannix
Post by Homo Lykos
Serait-il possible que l'énergie des photons parcourents l'univers
n'est pas conservée ?
That's the question...
Il existe seulement un effet physique établie, qui peut expliquer le
décalage vers le rouge et la dilatation du temps cosmique par une
fatigue de la lumière: Le décalage vers le rouge gravitationnel (le
décalage d'Einstein observé par Pound-Rebka 1960) dans le champ
gravitationnel cosmique de la TPC.
La TPC ? Encore une théorie de plus pour expliquer l’inexplicable ?
Post by Homo Lykos
www.wolff.ch/astro/WPT-Plakat_2_e.pdf
Et pour la comparaison avec l'amas du boulet ?
(https://fr.wikipedia.org/wiki/Amas_de_la_Balle). Si je pose la
question, c'est qu'en général, toutes les théories (autres que
https://fr.wikipedia.org/wiki/Mod%C3%A8le_%CE%9BCDM) se cassent la
figure sur l'amas du boulet... ;o)

A+

Yann.
--
Post by Homo Lykos
Post by Yannix
Post by Homo Lykos
Macron, je veux bien marcher dessus du pied gauche, ça porte bonheur.
Et voilà. J'étais sûr que ça allait déraper...
Forcément, ça glisse.
Homo Lykos
2018-06-15 10:47:25 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Yannix
Post by Homo Lykos
Post by Yannix
Post by Homo Lykos
Serait-il possible que l'énergie des photons parcourents l'univers
n'est pas conservée ?
That's the question...
Il existe seulement un effet physique établie, qui peut expliquer le
décalage vers le rouge et la dilatation du temps cosmique par une
fatigue de la lumière: Le décalage vers le rouge gravitationnel (le
décalage d'Einstein observé par Pound-Rebka 1960) dans le champ
gravitationnel cosmique de la TPC.
La TPC ?
Conseils de lecture en français (partiellement dépassé et incomplet):

www.wolff.ch/astro/fr
www.wolff.ch/astro/TPC.pdf
Post by Yannix
Encore une théorie de plus pour expliquer l’inexplicable ?
Non, la seule théorie, qui peut expliquer les observations cosmiques les
plus importantes seulement avec la gravitation et un seul paramètre
seulement un peu libre: la densité moyenne de l'univers, qui est
effectivement infini et stationnaire selon la TPC. C’est pourquoi la TPC
ne n´ecessite ni Big Bang, ni énergie noire, ni matière noire non
baryonique.
Post by Yannix
Post by Homo Lykos
www.wolff.ch/astro/WPT-Plakat_2_e.pdf
Et pour la comparaison avec l'amas du boulet ?
L'amas du boulet n'est pas une preuve pour matière noire non baryonique.
Matière baryonique "assez agglomérée" et invisible jusqu'ici le peut
expliquer aussi.

Conseils de lecture en allemagne:

www.wolff.ch/astro
www.wolff.ch/astro/q.pdf
www.wolff.ch/astro/Pub.pdf
www.wolff.ch/astro/WPT-Plakat_2.pdf

Conseils de lecture en français (partiellement dépassé et incomplet):

www.wolff.ch/astro/fr
www.wolff.ch/astro/TPC.pdf
www.wolff.ch/astro/Pub_fr.pdf

Peter Wolff
www.wolff.ch
robby
2018-06-15 21:21:33 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Homo Lykos
C’est pourquoi la TPC
ne n´ecessite ni Big Bang, ni énergie noire, ni matière noire non
baryonique.
pas de BigBang = univers stationnaire, n'est-ce pas ? tout est en place
depuis toujours, notre galaxie y compris ?
comment l'hydrogene ne s'y epuise pas ? génération spontanée ? mais
alors comment la galaxie ne s'alourdit pas ?
Post by Homo Lykos
[4 liens ]
[3 liens ]
arrête un peu avec ce prosélitisme systématique des 7 liens, on dirait
un témoin de Jéhova, ça te décridibilise d'emblée.
--
Fabrice
robby
2018-06-16 07:33:21 UTC
Permalink
Raw Message
Post by robby
arrête un peu avec ce prosélitisme systématique des 7 liens, on dirait
un témoin de Jéhova, ça te décridibilise d'emblée.
idem pour le titre, d'ailleur.
une personne raisonnable dirait "un modèle alternatif plus simple et
efficace", et non "les autres sont rien que des sales tricheurs".
--
Fabrice
Homo Lykos
2018-06-16 08:10:22 UTC
Permalink
Raw Message
Post by robby
 C’est pourquoi la TPC ne n´ecessite ni Big Bang, ni énergie noire, ni
matière noire non baryonique.
pas de BigBang = univers stationnaire, n'est-ce pas ? tout est en place
depuis toujours, notre galaxie y compris ?
Non, la présence d'un cycle des masses et éléments est impératif dans un
univers statique; voir www.wolff.ch/astro/fr
robby
2018-06-16 10:33:26 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Homo Lykos
Post by robby
 C’est pourquoi la TPC ne n´ecessite ni Big Bang, ni énergie noire,
ni matière noire non baryonique.
pas de BigBang = univers stationnaire, n'est-ce pas ? tout est en
place depuis toujours, notre galaxie y compris ?
Non, la présence d'un cycle des masses et éléments est impératif dans un
univers statique;
donc il y a création spontanée de matière (et de masse ?),
mais aussi disparition des masses des "cendres" des étoiles ?
Post by Homo Lykos
voir www.wolff.ch/astro/fr
non, à toi d'expliquer les bases.
--
Fabrice
Homo Lykos
2018-06-16 12:24:16 UTC
Permalink
Raw Message
Post by robby
Post by Homo Lykos
Post by robby
 C’est pourquoi la TPC ne n´ecessite ni Big Bang, ni énergie noire,
ni matière noire non baryonique.
pas de BigBang = univers stationnaire, n'est-ce pas ? tout est en
place depuis toujours, notre galaxie y compris ?
Non, la présence d'un cycle des masses et éléments est impératif dans
un univers statique;
donc il y a création spontanée de matière (et de masse ?),
ça on n'appelle pas un cycle.
Post by robby
Post by Homo Lykos
voir www.wolff.ch/astro/fr
non, à toi d'expliquer les bases.
Dans l'aperçu http://www.wolff.ch/astro/fr/#Teil_2 je les explique.
Cl.Massé
2018-06-14 16:04:03 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Homo Lykos
Le théorème de Noether est valide non seulement dans la RG, mais aussi
dans la physique classique. Pour ceux, qui ne connaissent le théorème de
Noether,
Ça va, calme toi, je connais le théorème de Noether, c'est la base, et il ne
dit pas ça du tout. Le lagrangien de la relativité générale étant invariant
par translation du temps, l'énergie est conservée. Vous confondez avec une
brisure dynamique de la symétrie, qui n'invalide pas le théorème de Noether
puisque c'est l'état qui n'est pas symétrique, et non le lagrangien.

-- ~~~~ clmasse on free F-country
Liberty, Equality, Profitability.
Homo Lykos
2018-06-14 21:03:37 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Homo Lykos
Le théorème de Noether est valide non seulement dans la RG, mais aussi
dans la physique classique. Pour ceux, qui ne connaissent le théorème
de Noether,
... Le lagrangien de la relativité générale étant
invariant par translation du temps, l'énergie est conservée.
Non, dans la RG (comme dans la physique newtonienne) existent beaucoup
des lagrangiens dépendent du système considéré. Seulement dans des cas
particuliers ils sont invariants par translation du temp. En générale
l'énergie n'est pas conservé et plus grave : En générale il n'est pas
possible de définir l'énergie (ou la conservation du quadri-moment) dans
la RG, sauf localement ; localement la RR est valide.

Peter Wolff
www.wolff.ch
Cl.Massé
2018-06-14 21:43:32 UTC
Permalink
Raw Message
Le lagrangien de la relativité générale étant invariant par translation
du temps, l'énergie est conservée.
Non,
Déjà là c'est faux, donc j'ai assez perdu de temps.

-- ~~~~ clmasse on free F-country
Liberty, Equality, Profitability.
l***@wanadoo.fr
2018-06-15 09:32:46 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Cl.Massé
Le lagrangien de la relativité générale étant invariant par translation
du temps, l'énergie est conservée.
Non,
Déjà là c'est faux, donc j'ai assez perdu de temps.
pas du tout ... il est permis de rigoler ...
--
L.C.
Post by Cl.Massé
-- ~~~~ clmasse on free F-country
Liberty, Equality, Profitability.
l***@wanadoo.fr
2018-06-15 09:31:53 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Homo Lykos
Post by Homo Lykos
Le théorème de Noether est valide non seulement dans la RG, mais aussi
dans la physique classique. Pour ceux, qui ne connaissent le théorème
de Noether,
... Le lagrangien de la relativité générale étant
invariant par translation du temps, l'énergie est conservée.
Non, dans la RG (comme dans la physique newtonienne) existent beaucoup
des lagrangiens dépendent du système considéré.
bigre ... bigre euh ....bigre euh euh euh euh
--
L.C.
l***@wanadoo.fr
2018-06-15 09:29:55 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Homo Lykos
Serait-il possible que l'énergie des photons parcourents l'univers n'est
pas conservée ?
Ah .. ah ah ... ah ah... ah ouille ! Aïe ....

--
L.C.
l***@wanadoo.fr
2018-06-13 21:03:21 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Cl.Massé
Post by Homo Lykos
Post by Yannix
(copie et suivi à fsz)
<https://www.amazon.fr/LImposture-Big-Bang-Dogme-leurre/dp/2810611416>
Bon, admettons qu'on conteste cette théorie, mais selon sa théorie, ce
serait de la lumière/photon qui perds de l'énergie jusqu'à être nulle,
14,47 milliards d'années après. Ce qui expliquerait "la matière noire" ;-)
Est-ce qu'un physicien nucléaire peut me confirmer qu'un photon pourrait
perdre de l'énergie au fil de son trajet dans l'espace ? Et si oui,
comment et pourquoi ?
Dans un champ gravitationnel cosmique se manifestant comme une
décélération cosmique et constante (pour la lumière) un photon perd de
l'énergie au fil de son trajet.
Post by Yannix
Ce qui expliquerait "la matière noire" ;-)
Un peu dans le sens de la réflexion de Faraday l’accélération cosmique (en
cas d’intensité de champ locale suffisante) s’oriente selon les lignes de
champ gravitationnel des distributions des masses locales. C'est pourquoi
l’accélération cosmique peut renforcer des accélérations locales faibles
et ainsi imiter "la matière noire".
Il ne suffit pas de dire que c'est un dogme pour démontrer que c'est faux.
Quant à démontrer que la théorie du Big Bang est vraie, c'est bien sûr
impossible. C'est le problème quand on travaille tout seul, on arrive
facilement à se convaincre soi-même, mais c'est pas suffisant.
La théorie du "photon fatigué" est bien sûr incompatible avec la
conservation de l'énergie, je crois pas qu'au jours d'aujourd'hui on n'ait
ne serait-ce que le début d'une théorie sans conservation de l'énergie, il
faudrait repartir de zéro.
conservation de l'énergie .. totalement d'accord .. et aussi conservation du moment cinétique ! ( on l'oublie trop souvent de cernier)
Post by Cl.Massé
Il y a des théories alternatives pour le décalage vers le rouge, mais elles
utilisent les théories électromagnétique établies. C'est un poil plus
difficile, mais combien plus intéressant.
<https://arxiv.org/abs/1305.1189>
-- ~~~~ clmasse on free F-country
Liberty, Equality, Profitability.
l***@wanadoo.fr
2018-06-13 20:58:06 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Yannix
(copie et suivi à fsz)
https://www.amazon.fr/LImposture-Big-Bang-Dogme-leurre/dp/2810611416
Bon, admettons qu'on conteste cette théorie, mais selon sa théorie, ce
serait de la lumière/photon qui perds de l'énergie jusqu'à être nulle,
14,47 milliards d'années après. Ce qui expliquerait "la matière noire" ;-)
Est-ce qu'un physicien nucléaire peut me confirmer qu'un photon pourrait
perdre de l'énergie au fil de son trajet dans l'espace ? Et si oui,
comment et pourquoi ?
Merci d'avance.
X.
pour le cas général il est vrai qu'on a retrouvé de l'énergie au service des objets trouvés ...mais on ne sait pas à quel photon il faut la rendre !

plus sérieusement s'il y a traversée d'un nuage de poussière ( par exemple) pas besoin d'être grand clerc pour comprendre ce qui se passe, mais après avoir été absorbé et ré-émis il est évident qu'on peut avoir perte d'énergie
--
L.C.
Post by Yannix
PS: http://youtu.be/Is6qonRkKi4
--
Macron, je veux bien marcher dessus du pied gauche, ça porte bonheur.
Et voilà. J'étais sûr que ça allait déraper...
Forcément, ça glisse.
Loading...